Pierre GOGUET
Président de CCI France

Le 18/03/2018

Pierre GOGUET Pour PIERRE GOGUET, président de CCI France : « Atteindre l'objectif d'une économie 100 % circulaire (mieux gérer les déchets, et produire mieux avec moins de ressources), nécessite une révolution économique ». Découvrez dans cette interview, comment les Chambres de Commerce et d'Industrie agissent, exemples à l'appui, pour accompagner la transformation de l'économie et leurs actions, présentées dans l'atelier 5 du forum RESET, pour une gestion plus responsable des ressources.

Dans la préparation de sa feuille de route de l'économie circulaire, le Gouvernement a identifié deux priorités : mieux gérer les déchets et produire mieux avec moins de ressources. Le réseau des CCI partage-t-il cette ambition ?

Pierre GOGUET : « L'enjeu du plan climat et, au cœur de ce plan, la place accordée à l'économie circulaire est tout simplement d'éviter l'épuisement des ressources de notre planète. Pour atteindre l'objectif d'une économie 100 % circulaire, il faut provoquer une révolution économique. La feuille de route de l'économie circulaire à l'élaboration de laquelle le réseau des CCI a été associé constituera un levier essentiel pour mettre en œuvre la transition du modèle de développement linéaire actuel (extraire, produire, consommer, jeter), encore très largement majoritaire, à un modèle circulaire prenant en compte l'ensemble du cycle de vie des produits depuis l'éco-conception jusqu'à la réutilisation, la transformation et le recyclage des flux de matières et d'énergie en passant par une consommation optimale des ressources et une meilleure gestion des déchets. Une révolution dans les esprits des décideurs et une transformation en profondeur de la stratégie des entreprises et des territoires.
Prenons l'exemple de la gestion des déchets, des objectifs ambitieux ont été fixés et des progrès déjà réalisés : réduire de moitié la mise en décharge en 2025 par rapport à 2010, recycler 100 % du plastique en augmentant de moitié la quantité de matière plastique recyclée en France d'ici 2020 et valoriser 70 % des déchets du BTP toujours à horizon 2020. Pour y parvenir, des plans de prévention et de gestion des déchets doivent être mis en œuvre par les collectivités territoriales. Des plans destinés à repenser l'exploitation et la réutilisation des ressources du territoire pour créer de nouvelles valeurs économiques, environnementales et sociales. Car en bouclant la boucle de l'économie circulaire, on génère de la valeur ajoutée localement via des innovations, sources d'attractivité pour le territoire, des créations d'activités nouvelles donc d'emplois non délocalisables et de tous niveaux (réinsertion de personnes en situation d'exclusion), de la création de lien social autour de projets ancrés dans le territoire, et bien évidemment des bénéfices environnementaux.... Cet engagement du Gouvernement pour l'économie circulaire, le réseau des CCI le soutient évidemment mais surtout il y contribue activement. »

Justement, quelle est la contribution des CCI dans le domaine de l'économie circulaire ? Pouvez-vous donner des exemples concrets de réalisations consulaires ?

Pierre GOGUET : « Je citerai deux réalisations en phase avec les objectifs annoncés de la feuille de route de l'économie circulaire : l'une en direction des entreprises, l'autre à l'attention des collectivités territoriales.
Pour les entreprises, la CCI Lyon Métropole Saint Etienne Roanne a mis en place un pôle d'éco-conception et de management du cycle de vie des produits et services, centre d'expertise du réseau des CCI, qui propose aux entreprises des actions de sensibilisation et de pré-diagnostic d'éco-conception pour leur permettre d'élaborer une stratégie environnementale.
Pour les collectivités locales, le réseau a mis au point grâce aux CCI de Montauban et Tarn-et-Garonne et d'Occitanie une solution qui leur permet de mieux gérer les déchets considérés comme des ressources potentielles : c'est la plateforme web ACTIF. Elle permet, de fait, d'identifier sur un territoire les déchets d'entreprises susceptibles de servir de ressources à d'autres entreprises mais aussi d'organiser des synergies et coopérations territoriales qui intéressent directement les entreprises bien sûr mais aussi les élus locaux qui disposent ainsi d'un outil de gestion des données sur la quantification, la géolocalisation, l'exploitation et la revalorisation des déchets sur leur territoire.
ACTIF constitue une solution innovante d'écologie industrielle et territoriale qui permet de mettre l'économie circulaire au service de la compétitivité des entreprises et des territoires. C'est bien là la vocation et l'ADN des Chambres de Commerce et d'Industrie. Avec près de 3000 entreprises recensées sur la plateforme, ACTIF est l'outil qui regroupe le plus grand volume de données sur les ressources d'entreprises avec près de 10 000 ressources répertoriées. Les CCI ont aussi permis de concrétiser plus d'une centaine de synergies au profit des entreprises et des territoires.
ACTIF, c'est aussi la démonstration d'une méthode de conception de notre offre de services en phase avec les besoins des acteurs économiques. Pensée localement dans un territoire (Montauban), testée régionalement (Occitanie), la plateforme ACTIF a ensuite été déployée nationalement (des experts des CCI mobilisables dans chaque région). »

Quel message adressez-vous aux élus locaux pour les convaincre de s'intéresser à la démarche ACTIF ?

Pierre GOGUET : «Nous les invitons à être actifs dans la gestion des déchets. Elle peut ne plus être considérée comme un centre de coût mais devenir un centre de profit. Le recyclage, le réemploi, la réutilisation ou bien encore la récupération des déchets sont autant de gisement de ressources. Moins de déchets sur le territoire cela représente d'abord des sources d'économie pour la collectivité. Mais les déchets constituent aussi des ressources pour des entreprises, génératrices d'activités et donc d'emplois locaux.
Je conclurai en reprenant le slogan qui ponctue la vidéo que nous avons réalisé sur notre plateforme web avec le soutien de l'ADEME et de l'Association des Maires de France : Actif et les déchets deviennent productifs ! Et j'invite les élus locaux directement concernés par ces problèmes de déchets à se tourner vers leur CCI pour bénéficier de l'expertise des conseillers du réseau qui leur présenteront le potentiel économique de notre outil ».

Vous proposez avec l'ADEME, dans l'atelier 5 aux TPE-PME d'être « gagnantes à tous les coûts ! ». Quel message souhaitez-vous faire passer ?

Pierre GOGUET : «Que la chasse aux gaspis est réouverte ! Avec l'opération TPE & PME GAGNANTES SUR TOUS LES COUTS, nous voulons, avec l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) qui l'orchestre, apporter la démonstration qu'une gestion plus économe des ressources peut être aussi une gestion plus vertueuse du point de vue environnemental. Economie et écologie vont de pair ! Ils ont la même racine grecque oikos qui signifie maison. Le programme de diagnostic et d'accompagnement de l'opération vise justement à permettre aux entreprises d'adopter les principes et les pratiques d'une bonne gestion de leur maison. Les premiers résultats montrent que 80% des entreprises économisent plus de 180 € par an et par salarié. Plus d'une centaine d'entreprises l'ont déjà démontré. Elles sont gagnantes à tous les coups. Faire des économies financières tout en réduisant ses impacts environnementaux, c'est possible ! »

 

News Régionales & Nationales

03/04/2018
9H15 - 10H45 / 1 ATELIER COLLABORATIF Ateliers Collaboratif N°1Make RSE great again" : #MonDéfiDentreprise>..
03/04/2018
DREAM : Développement Responsable En Accord avec notre MondeQuand ensemble startups, entreprises et territoires..
03/04/2018
Des exposants.e.s seront présents.e.s pour apporter des solutions à votre démarche, présenter leurs..



Agenda du mois

Aucun événement actuellement.



NEWSLETTER : recevez toutes les infos de la RSE