Gérard GAZAY
Maire d'Aubagne

Le 16/11/2018

Gérard GAZAY

Gérard GAZAY, vous êtes le Maire d'Aubagne, ville qui accueillera pour la 4° fois les Trophées RSE Provence-Alpes-Côte d'Azur le 4 décembre prochain à l'Espace des Libertés.Vous êtes également le Vice-président du Conseil départemental délégué à l'économie et à l'emploi, et le Vice-président de la Métropole délégué aux entreprises, aux zones d'activité et aux commerces.

En quoi le projet de fusion de la Métropole et du Département impacte les stratégies économiques des deux entités ?

La meilleure manière de préparer la fusion voulue, je le rappelle, par le gouvernement dans la cadre de la réforme territoriale et de la loi NOTRe, c'est de continuer à mettre en œuvre, avec la même détermination, ce que nous avions décidé au niveau métropolitain et au niveau départemental, car les stratégies en matière de développement économique et d'emploi étaient déjà complémentaires ! Il ne faut pas oublier que l'agenda économique métropolitain a été conçu et porté par Martine Vassal quand elle était 1ère Vice-présidente de la Métropole en charge de l'attractivité et du développement économique. Il y a donc une grande cohérence voire une convergence des deux approches aujourd'hui.Et au cœur de cette convergence, il y a un maître-mot, c'est l'emploi !
Tous les acteurs en charge du soutien des entreprises sont mobilisés pour accompagner une politique volontariste en matière de développement économique, première source de création d'emplois. Réduire le chômage, notamment en attirant les entreprises vers notre territoire et en permettant le développement de celles qui sont présentes, ce sont les défis sur lesquels nous travaillons.
Côté Métropole, nous agissons sur 6 leviers stratégiques : la compétitivité de notre territoire et de ses filières, son attractivité par l'ouverture sur le monde, notre aptitude à fournir les services facilitant la vie des entreprises, notre soutien à l'innovation, notre proximité sur le terrain et auprès des citoyens, et enfin notre approche partenariale. Nous avons pour objectif de développer le foncier économique en le portant à 1500 hectares sur 15 ans, sur les 6 secteurs de marché de la Métropole - Santé et Biotech ; Mécanique et Aéronautique ; Energie et Environnement ; Industries Numériques ; Maritime et Logistique ; Tourisme.
Pour cela nous avons identifié 5 typologies de zones : les Technopoles, les Parcs industriels innovants, les Zones d'Activités généralistes, les Parcs logistiques et les Zones d'Activité de proximité.
Nous devons renforcer l'attractivité de notre territoire et sa place dans le monde comme carrefour méditerranéen en Europe, avec nos partenaires économiques et l'appui des experts de l'agence métropolitaine de développement économique Provence Promotion. A titre d'exemple, sur le domaine du Grand Port Maritime de Marseille, la Métropole et ses partenaires ont récemment prouvé que notre territoire pouvait être attractif avec la négociation réussie de l'installation prochaine de l'industriel chinois Quechen sur la plateforme PIICTO, synonyme de 500 emplois directs et indirects.
Notre place entre Europe et Afrique est incontournable, avec le Port de Marseille-Fos, avec l'aéroport Marseille-Provence, et avec tout le potentiel des 14 câbles numériques sous-marins qui font des sites de la Métropole des « espaces connectés » parmi les les plus performants au monde.
Nous devons également affirmer notre position de « Hub de l'innovation », notamment grâce à la Cité de l'Innovation ou à « TheCamp » en partenariat avec AMU. Il fallait identifier nos filières d'excellence grâce à des labels. C'est chose faite avec « Aix-Marseille French Tech » pour le numérique et « French Fab Provence-Méditerranée » pour l'industrie. La politique déployée par la nouvelle gouvernance a mis l'accent sur la création de nouveaux outils disponibles auprès de tous, comme l'Accélérateur de l'Emploi, les Bus de l'Emploi, les Forums et les matinales de l'Emploi en Provence...Cette mission est mise en œuvre grâce au talent de la Vice-présidente déléguée à l'insertion sociale et professionnelle Marine Pustorino, également Maire du 4° arrondissement de Marseille, avec qui je travaille en étroite collaboration pour déployer tous les outils que je viens de citer, au même titre que les élus en charge des autres domaines de compétence du Département, social, culturel ou encore sportif, car il faut savoir décloisonner tous ces secteurs quand on recherche des résultats en termes d'emploi. Par exemple, l'Accélérateur de l'Emploi a permis à plusieurs centaines de personnes d'être accompagnées et guidées. En 2017, ce dispositif unique en France a permis plus de 400 recrutements de candidats dont beaucoup étaient au « bord du découragement ».
La politique du Département pour l'emploi vise également à rapprocher les offres d'emplois et les demandes qui ne parvenaient pas à se rencontrer. On estime en effet, sur nos territoires, qu'il existe près de 15.000 offres qui ne sont pas pourvues, ce qui constitue un paradoxe pour le moins choquant dans un département dont le taux de chômage est plus élevé que dans le reste du pays !
En trois éditions, le Forum de l'Emploi créé par la Présidente Martine Vassal est devenu l'un des plus importants lieux de rencontres entre entrepreneurs et chercheurs d'emplois avec 6000 contacts en 2016 et 7000 en 2017. Je citerai enfin l'ouverture il y a un mois de la plateforme en ligne provence-emploi.fr
Cette recherche de l'adéquation la meilleure, la plus fine possible, entre offre et demande est désormais la clé de la plupart des initiatives qui sont menées sur nos territoires avec nos partenaires, chambres consulaires, CCIMP, CCI d'Arles, Chambres des Métiers et d'agriculture, UPE13, CPME13, associations de zones d'entreprises et bien sûr Pôle Emploi.

Pour compléter cette présentation des grandes lignes qui font les agendas économiques complémentaires de la Métropole et du Département, je tiens à mentionner l'apport décisif d'une autre grande collectivité territoriale, la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur. Son président Renaud Muselier et son équipe ont impulsé une nouvelle dynamique en mettant en œuvre 8 Opérations d'intérêt régional - les OIR -, chacune spécialisée dans une filière d'excellence. Leur objectif d'ici à 2021, est de de générer 1 milliard d'euros d'investissement publics et privés, de créer plus de 50 000 emplois en région et d'attirer 500 nouvelles entreprises à fort potentiel.

Enfin, j'évoquerai le thème qui est au croisement de toutes les compétences, étatique, régionale, départementale et métropolitaine. C'est celui de la mobilité au service de l'économie et de l'emploi.
Une mobilité entravée, c'est un frein au bon fonctionnement du marché du travail, en particulier là où nous voyons bien que les offres d'emplois non pourvues attendent les candidats absents faute de moyens efficaces de déplacement. Or, ces demandeurs d'emplois qui sont bloqués dans leur insertion sur le marché du travail en raison de la faible mobilité sont estimés à 40 000 personnes sur nos territoires.
Autant de politiques qui visent, à travers le développement économique de nos territoires et la mobilité, l'inclusion sociale de celles et ceux qui sont sur le bord du chemin.

Puisque nous serons avec vous à Aubagne pour cette grande soirée des Trophées RSE PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR 2018, avez-vous une « success-story » à nous raconter, une histoire qui a marqué la vie économique de votre ville et du territoire du Pays d'Aubagne et de l'Etoile depuis notre dernière rencontre en 2017 ?

Il y en a plusieurs, comme par exemple la redynamisation commerciale de notre centre-ville en voie de confirmation. Avec le soutien de la CCIMP, de la Chambre des Métiers et bien sûr de l'aide décisive du Conseil départemental qui ont cru à notre projet, le solde des créations de commerces et de boutiques artisanales est devenu positif. Depuis 2015, ce solde est de plus de 30 commerces et boutiques créées, dont une quinzaine rien qu'entre 2017 et 2018 !
Côté création d'emplois, nous sommes très satisfaits du dispositif Lab'Emploi créé en 2015 autour de plusieurs partenaires dont l'UPE13, la Mission Locale et Pôle-Emploi et qui continue à réduire l'écart entre demandeurs d'emploi et offres non pourvues.
Je citerai également la belle cérémonie du 202° emploi créé depuis 2016 par le leader dans son domaine, spécialisé dans le Biomédical et la Santé, Sartorius-Stedim, dans le cadre d'un programme triennal de Recherche et développement soutenu par la Métropole à hauteur de 2 millions d'euros et par la Région Sud à hauteur de 5 millions d'euros. Sartorius-Stedim est aujourd'hui le 2° employeur privé d'Aubagne avec 900 salariés.
Je n'oublie pas de citer une autre belle histoire, celle du 50° anniversaire de la ZI des Paluds, événement qui souligne l'esprit d'entreprise à Aubagne et porte haut les couleurs des autres zones d'activités qui sont tout aussi dynamiques, comme Pôle Alpha et la Zone de Napollon qui sera étendue pour accueillir des entreprises de la biotechnologie, en lien direct avec le secteur porteur déjà représenté par la « locomotive » Sartorius.
Mais la « success-story » avec laquelle je conclurai ma liste, car elle est la plus récente et parce qu'elle est emblématique de notre promesse en matière de foncier d'entreprise, c'est la création d'un nouveau centre d'affaires « l'Alta Rocca » au camp de Sarlier qui est en cours de réalisation et qui sera livré en 2019. Ce nouvel espace d'activités tertiaires de 12.000 m² accueillera entre 500 et 600 nouveaux emplois. Il s'agit ici d'une première tranche d'aménagement sur 2 hectares. 10 hectares supplémentaires seront aménagés dans les prochaines années. Avec ce projet, nous visons plus de 2000 emplois. En parallèle, nous prévoyons d'aménager de nouveaux espaces et nous avons inscrit dans le PLU voté en novembre 2016, 50 hectares pour l'accueil d'entreprises à valeur ajoutée.

Monsieur le Maire, quel mot d'encouragement voulez-vous adresser aux entreprises d'Aubagne et du territoire, candidates aux Trophées RSE 2018 ?

J'ai envie de dire que les entrepreneurs qui vont participer aux Trophées de la Responsabilité Sociétale des entreprises, que vous organisez brillamment depuis plusieurs années, vont remporter la palme du courage, de l'optimisme, de la volonté et du dynamisme. Qu'ils soient lauréats ou simples participants, ils ont déjà tous remporté nos félicitations et les Trophées de la Responsabilité Sociétale vont récompenser ceux qui auront déjà toutes ces qualités et qui seront surtout des entrepreneurs exemplaires !
Car en adoptant des pratiques plus éthiques et plus durables dans leur mode de fonctionnement, ces entreprises, qui peuvent être des TPE, des PME, des artisans, des agriculteurs, contribuent à l'amélioration de la société et à la protection de l'environnement.
En tant que Maire, je prends mes responsabilités en tentant d'appliquer ces valeurs dans la gestion de notre propre commune, et je ne peux qu'encourager ces acteurs exemplaires de l'économie locale qui, qui tout en créant de l'emploi, contribuent aux enjeux du développement durable.

News Régionales & Nationales

20/11/2018
Les Trophées RSE Provence-Alpes-Côte d'Azur sont soutenus par des partenaires régionaux engagés..
20/11/2018
Témoignages, reportages, interviews... La soirée des Trophées RSE Provence-Alpes-Côte d'Azur..
20/11/2018
Pour gagner du temps à votre arrivée, pensez à vous inscrire en ligne ICI !Un badge automatique vous sera..



Agenda du mois

Aucun événement actuellement.



NEWSLETTER : recevez toutes les infos de la RSE