Gérard GAZAY
Maire d'Aubagne

Le 14/10/2016

Gérard GAZAY Gerard Gazay, vous êtes maire d'Aubagne (47.000 habitants), Vice-président du conseil départemental chargé de l'emploi, Vice-président de la métropole délégué aux entreprises et aux zones d'activité, vous nous parlez de vos projets pour votre ville, vos actions pour l'emploi et l'économie au travers de vos différentes fonctions et nous expliquez ce que vous attendez des trophées RSE PACA que vous recevez dans votre ville le 25 octobre prochain.

Monsieur le Maire, vous avez été élu en 2014 à la tête d'une ville extrêmement endettée... Pourtant vous voulez lancer une nouvelle dynamique : requalification du centre-ville, Plan Local d'Urbanisme ambitieux, accueil de nouvelles entreprises, organisation d'événements ...

Comment faites-vous, avec un tel niveau d'endettement, pour porter ces projets ?

Vous avez raison, nous avons hérité malheureusement d'une situation catastrophique avec une dette de 160 millions d'euros. Cette dette a directement hissé notre ville à la 3° place - derrière Levallois-Perret et Cannes - d'un triste podium : celui des villes les plus endettées de France. Excusez du peu ! Alors comment, à partir d'une telle situation, mettre en place un véritable projet de ville ?
La réponse réside dans les leviers sur lesquels nous pouvons agir directement. Le premier est totalement interne et relève d'une meilleure gestion. Il n'y a pas 50 façons de faire des économies : il faut s'organiser mieux pour faire plus !
Pour cela, il a fallu modifier les organisations et réduire les dépenses de fonctionnement. C'est ce qui est fait depuis 3 ans. Ces années d'efforts nous permettent aujourd'hui, d'une part de réduire la dette de la ville de 10 millions d'euros en deux ans en donnant une meilleure lisibilité financière aux banques et donc à nos prêteurs, et deuxièmement de dégager des ressources financières qui nous permettent d'investir.
A côté de cet effort interne, c'est aussi avec l'aide de nos partenaires institutionnels - Conseil départemental, Métropole, Région - que nous allons trouver des ressources complémentaires.
A ce titre, je remercie chacun des Présidents de ces collectivités pour la bienveillance qu'ils accordent à la 5° ville des Bouches-du-Rhône.
On parle de « frugalité » de l'économie. Et bien nous, à Aubagne-en-Provence, nous mettons en œuvre la frugalité politique, ou en d'autres termes, comment faire mieux avec moins !

 

Comment allez-vous faire mieux, en termes d'économie et d'emplois ?

Le Conseil municipal a passé un accord de coopération avec la Chambre de Commerce et d'Industrie pour aider notre commune à soutenir les actions de redynamisation du commerce de proximité, et notamment celles qui sont organisées par l'association des commerçants. Nous lançons des opérations événementielles régulières et à chaque fois, les commerçants et artisans de notre ville sont impliqués. Cela a été le cas au cours de l'Année événementielle Aubagne Capitale Marcel Pagnol 2015, cela est le cas avec des opérations plus ponctuelles comme tout récemment le « Chapiteau culinaire », grande opération culturelle et populaire mais aussi commerçante, organisée dans le cadre de la Fête de la Gastronomie en Provence.
Sur un plan plus large, vous savez que la compétence économique est exercée pour notre commune dans le cadre de la Métropole dont j'ai l'honneur d'être le Vice-président délégué aux entreprises et aux zones d'activité. Métropole qui a intégré les communautés d'agglomération avec la réforme territoriale. Le territoire du Pays d'Aubagne et de l'Etoile comprend 15 zones d'activité, 9300 entreprises dans toutes les catégories - de l'entrepreneur individuel à la grande entreprise - et plus de 25.000 emplois salariés dans ces zones d'activité. Aubagne-en-Provence en est la locomotive puisque notre ville « capte » trois quarts des emplois et plus de la moitié des établissements.
Parmi les mesures décidées, je citerai le projet d'extension du foncier d'entreprise avec une augmentation de 70 hectares de surface supplémentaire. C'est une mesure déterminante car l'attractivité économique de nos zones d'activité se confirme. Je constate qu'en un an, près de 300 nouveaux entrepreneurs se sont installés sur notre territoire, ce qui représente 8% des établissements déjà installés chez nous, hors indépendants et professions libérales.
J'ai récemment dirigé deux groupes de travail dans le cadre de la Conférence Métropolitaine des Maires : l'un portait sur les commerces de proximité et l'autre sur les zones d'activité. Je me ferai un plaisir de vous communiquer les résultats de ces travaux à l'occasion de l'édition 2017 des Trophées RSE. D'autant plus que, pour ce qui concerne ma ville, nous aurons avancé sur la redynamisation du commerce de proximité et la requalification de la zone d'activité des Paluds.
Mais je peux aussi vous parler d'une action récemment engagée, avec la création du « Lab'Emploi ». Il s'agit d'un dispositif innovant qui réunit les services de la Ville, du Conseil de Territoire, Pôle Emploi, la Mission locale, les associations patronales et surtout les entreprises elles-mêmes. A ce jour 150 entreprises sont déjà « clientes » de « Lab'Emploi ». En moins d'un an, un millier de CV ont été recueillis - nous avons atteint une cinquantaine de postes créés à ce jour - et l'objectif est de parvenir à la transformation de toutes ces demandes en 200 emplois par an.
Cette initiative prise au niveau de notre territoire avec des partenaires du territoire, s'inscrit parfaitement dans l'axe prioritaire du Conseil départemental, c'est-à-dire la politique en faveur de l'emploi et particulièrement l'emploi des personnes en situation de fragilité - il faut savoir que dans notre département, qui compte plus de 140.000 demandeurs d'emploi et 70.000 bénéficiaires du RSA, 15.000 offres restent encore non pourvues ! C'est sur la base de ce constat alarmant que nous avons lancé en mars dernier, sous l'impulsion de la Présidente du Département, le premier Accélérateur de l'Emploi en Provence.

Qu'attendez-vous des Trophées RSE PACA, organisés pour la deuxième fois dans votre ville ?

Je dirai que la dimension de « responsabilité sociétale » est presque inhérente à la fonction de maire ou de président de toute collectivité territoriale. Cette dimension est présente dans notre Projet de Ville, dans la trame même de notre prochain Plan Local d'Urbanisme, dans notre recherche du meilleur équilibre possible entre qualité de vie, solidarité intergénérationnelle, développement durable de l'activité économique et respect de l'environnement à moyen et long terme. Tout ceci fait ou devrait faire partie des premières responsabilités de tout élu aujourd'hui. Que les entreprises décident de s'engager à leur tour dans cette démarche de progrès qui remet l'homme au centre des préoccupations des entrepreneurs au même titre que la croissance de leur exploitation est très encourageant pour l'avenir.
Je prends donc la tenue de ces Trophées à Aubagne comme un signe fort d'encouragement des entrepreneurs de notre territoire à s'engager à leur tour dans ce mouvement de fond. Je suis certain que nous allons rapidement être entendus !

News Régionales & Nationales

17/10/2016
Eric LEGRIGEOIS, Directeur Régional Adjoint de la DREAL PACALaurent NEYER, Directeur Régional Adjoint de la..
14/10/2016
La méthode NOVUS est conçue pour faciliter la transition des PME / PMI vers l'économie de la..
14/10/2016
Les Trophées RSE PACA récompensent les entreprises de la région PACA (de 5 salariés et plus), qui..



Agenda du mois

28/04/2017 | 9h00 - 11h30
Club RSE PACA : Visite d'entreprise
22/06/2017 | 9h00 - 19h00
3° Edition Forum National RESET


NEWSLETTER : recevez toutes les infos de la RSE