Fellowes, spécialiste de l'environnement du poste de travail, a lancé, fin 2014, une étude auprès de plus de 800 Responsables des RH à travers l'Europe dont plus de 200 en France. Cette étude révèle l'impact que peut avoir l'entreprise sur la santé et le bien-être de ses équipes, la nécessité de mieux adapter l'environnement de travail, ainsi que l'importance des RH et du management direct dans les prises de décisions.

Le 02/06/2015

Les entreprises consultées, PME et grandes entreprises, représentent une large majorité de secteurs.

Quelques chiffres clés à retenir :

- En moyenne un employé passe 8 heures par jour devant un ordinateur*
- Plus de 8 français sur 10 déclarent avoir souffert de maux associés à un poste de travail inadapté*
- Près de 60 % des entreprises ont mis en place une politique de santé et bien-être au travail
- Dans plus de 90% des entreprises les collaborateurs trouvent des solutions « maisons » pour pallier aux problèmes d'ergonomie

L'influence de l'entreprise sur la santé et le bien-être de ses salariés

Plus de la moitié des personnes interrogées pensent que leur entreprise peut avoir un impact sur la santé physique et mentale de ses salariés. Si ce sentiment est plus largement répandu dans les grandes entreprises, c'est dans les structures moyennes que l'on est le plus optimiste sur la capacité à avoir une influence sur la santé de ses équipes.
o Près de 60% des personnes interrogées déclarent qu'une stratégie de santé et bien-être est mise en œuvre dans leur structure, ce chiffre monte même à 65% dans les grandes entreprises de plus de 250 employés.
o 63% des entreprises ont mis en place des initiatives visant à améliorer la santé et le bien-être de ses salariés, le plus souvent dans de grandes organisations, avec un fort pourcentage d'employés sédentaires et lorsqu'une stratégie globale existe.
o Les principaux points pris en compte sont les exigences professionnelles (évaluation des risques, adéquation personne/travail....) et à l'environnement de travail (espaces détentes, environnement de travail ergonomique...).

Quels sont les « moteurs » de la prise en compte du bien-être au travail

Pour 69% des personnes interrogées prendre en considération la santé et le bien-être de ses salariés est de plus en plus important.
o Dans 83% des cas les politiques de santé & bien-être sont mises en place par le département des ressources humaines.
o En tête des facteurs influençant la mise en place de ces stratégies : rendre son entreprise plus attractive 68%, améliorer le moral des équipes 59%, être en adéquation avec la législation en vigueur** 59% et être reconnu comme une entreprise « où il fait bon travailler » 58%. On peut noter que les facteurs en lien avec la performance rentrent moins en ligne de compte.

Il est à noter que si être en adéquation avec la législation est une des raisons principales qui amènent les entreprises à mettre en place une stratégie Santé et Bien-être, la France accuse encore un certain retard dans ce domaine. En effet, 28% des organisations n'ont aucune connaissance des obligations légales** et 50% n'en ont qu'une connaissance partielle.

Des équipements mal ajustés

 

o Après l'anxiété et le stress, il apparait que l'ergonomie des équipements et de l'environnement de travail sont au cœur des préoccupations des employés.
o Des équipements sources d'inconfort : écrans mal placés pour 18%, souris et claviers en mauvaise position 16%, problèmes d'espaces pour les jambes pour 11%.
o Un environnement de travail pathogène : 29% déclarent souffrir de fatigue oculaire, 23% d'inconfort physique (douleurs, tensions...) et 11% ont de fréquents maux de tête.
o Dans 92% des entreprises, les employés bricolent eux-mêmes des solutions « maison » pour pallier à ces problèmes d'ergonomie. Pour 15% d'entre elles c'est plus de la moitié du personnel qui est concerné. Il est à noter que dans les entreprises bénéficiant de politiques de bien-être au travail on trouve un fort pourcentage des effectifs utilisant ces solutions artisanales.

Adapter l'environnement de travail

o Dans la plupart des cas, c'est au management direct qu'incombe la responsabilité d'assurer un environnement de travail adapté à ses équipes (44%), suivi de près par les ressources humaines (34%)
o Les facteurs clés des changements opérés sur le poste de travail sont les évaluations des risques (17%) et les employés eux-mêmes lorsque qu'ils font une demande (13%) ou soulèvent un problème (11%).
o L'audit des facteurs de risques se fait généralement en interne soit par les ressources humaines (37%) ou par le département RSE (36%).
o On ne fait appel que rarement à une source externe, ergonomiste ou médecin du travail, pour mener ces audits (10%) des cas.
o 25% des entreprises conduisent régulièrement des audits du poste de travail, dans 50% des cas c'est à la demande des employés. Nouvelles embauches ou changements de bureaux sont des occasions propices à ces audits

L'ergonomie du poste de travail : une idée qui fait son chemin

On assiste à une évolution des mentalités en ce qui concerne l'ergonomie. En effet sur les 3 dernières années les achats de matériel ergonomique ont progressé dans près de 50 % des entreprises, en particulier les PME, même si la France accuse encore un certain retard par rapport à d'autres pays européens
o Les équipements les plus achetés sont les chaises et les supports : repose-pieds 36%, repose-poignets 18%, supports dorsaux 15%, support pour écran 21%
o Les enseignes de papeteries et de fournitures de bureau apparaissent comme la meilleure source d'information pour ce type d'équipements. Les suggestions du personnel sont aussi largement prises en compte.
o Dans environ un quart des entreprises c'est au département RH qu'incombent les achats de matériels ergonomiques. Les services généraux sont également largement impliqués.
Néanmoins, encore aujourd'hui, moins de 10% des entreprises se fournissent au moins aux ¾ en équipements bénéficiant d'avantages ergonomiques.

*Sources : "L'ergonomie de l'environnement de travail des français" Dynamic markets limited, sept. 2010 et sept 2011

**Que dit la loi ? :

Directive Européenne 9.0/270/CEE du 29/05/1990 fixe des obligations aux employeurs afin de garantir la sécurité et la santé des employés travaillant sur écran.
Code du travail-Article R.4542-1 à 19 : Après analyse des conditions de travail de tous les postes comportant un écran de visualisation, l'employeur prend les mesures appropriées pour remédier aux risques constatés. Décret n°91-451 du 14 mai 1991(JO n°113 du 16/05/91)

Sources infographie : 1Etude Arkenford pour Fellowes 2014 / 2CPAM / 3Cramif / 4CNAMTS CCMSA 2010 / 5Equipements Fellowes

À propos de Fellowes

FELLOWES est une entreprise familiale d'origine américaine, née en 1917 à Itasca (Illinois). Elle est spécialiste de l'environnement du poste de travail, des machines professionnelles et des accessoires technologiques, au service des utilisateurs au bureau, à domicile ou en déplacement. Pionnier des accessoires de bureau, FELLOWES met son expertise au service de la sécurité et de la protection des données de ses clients depuis plus de 90 ans

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Fellowes.com

News Régionales & Nationales

20/11/2018
Les Trophées RSE Provence-Alpes-Côte d'Azur sont soutenus par des partenaires régionaux engagés..
20/11/2018
Témoignages, reportages, interviews... La soirée des Trophées RSE Provence-Alpes-Côte d'Azur..
20/11/2018
Pour gagner du temps à votre arrivée, pensez à vous inscrire en ligne ICI !Un badge automatique vous sera..



Agenda du mois

Aucun événement actuellement.



NEWSLETTER : recevez toutes les infos de la RSE