Emmanuel NOUTARY
Délégué général d'ANIMA Investment Network

Le 15/02/2016

Emmanuel NOUTARY Emmanuel Noutary, vous êtes délégué général d'ANIMA Investment Network (Plateforme de coopération pour le Développement économique en Mediterranée qui réunit 75 organisations membres dans 22 pays). Vous nous rappelez dans cette interview les missions d'Anima, vos projets et liens avec la RSE, pourquoi celle-ci est si porteuse en Méditerranée. Vous mettez en exergue les représentants de la Méditerranée qui seront présents et les messages que vous ferez passer le 8 mars.

Quelles sont les missions d'ANIMA ?

Anima est une plateforme qui fédère un réseau d'agences d'investissement et de fédération d'entrepreneurs pour développer des actions de coopération économique, de promotion des investissement et d'internationalisation d'entreprises entre Europe et pays du sud de la Méditerranée. Nous produisons de l'intelligence économique pour mettre en lumière les opportunités qui existent au sud de la Méditerranée pour les entreprises, nous accompagnons les entreprises dans la recherche de partenaires et les mettons en relation avec des facilitateurs dans les pays, ou des financeurs, et nous développons des projets de coopération généralement avec le soutien de l'Union européenne. Le réseau existe depuis dix ans, il réunit 75 organisations membres présents dans 22 pays, et touche des milliers d'entreprises et institutions intéressées par cette zone géographique.

Quels sont vos projets et quels sont les liens avec RSE ?

Avec notre observatoire des investissements étrangers en Méditerranée, nous avons remarqué un trop faible impact local, voire un mauvais impact des investissements : pas assez d'emplois, pas assez de sous-traitance locale, des comportements pas toujours éco responsables. Nous avons donc décidé de développer des outils pour mesurer la performance « inclusive » des entreprises. L'objectif est de valoriser les entreprises qui ont des bonnes pratiques, et de diriger vers elles en priorité les dispositifs d'incitation et d'appui qui existent dans les pays méditerranéens : avantages fiscaux, financements, traitement administratif prioritaire, etc. En outre, nous remarquons que les entreprises françaises et européennes sont de plus en plus questionnées sur leur comportement à l'étranger, lorsqu'elles sous traitent ou produisent dans des pays émergeants. Nous avons donc développé un label, EDILE, pour créer une communauté d'entreprises euro-méditerranéenne responsables qui puissent travailler en confiance par rapport aux promesses de responsabilité sociétale, et permettre aux autorités publiques et aux acteurs financiers d'orienter leurs appuis vers les entreprises les plus performantes pour l'impact local.

La RSE est-elle porteuse pour les entreprises de la Méditerranée ?

Nous nous sommes associés au Forum RESET cette année pour lui donner une dimension internationale et méditerranéenne. Pour une entreprise internationale qui va chercher de la compétitivité sur les marchés émergeants, son inclusion et son comportement responsable sur les marchés extérieurs est essentiel pour atteindre la performance recherchée. Nous voulons témoigner du fait que les pays méditerranéens s'organisent depuis des années pour faciliter cette inclusion des entreprises étrangères.

Enfin vous interviendrez 8 mars prochain dans un atelier « Améliorer sa compétitivité, accroitre son marché, comment trouver les bons partenaires en Méditerranée » ainsi que notre plénière de clôture à 17h. D'autres personnalités de la méditerranée interviendront dans différents ateliers au cours de la journée, quelle est votre motivation ?

Nous sommes heureux d'avoir pu organiser la plénière sur les nouvelles frontières de la RSE avec les organisateurs de RESET. C'est à ma connaissance la première fois qu'on se pose la question de la performance globale de l'entreprise internationale, en n'opposant pas comportement responsable et recherche de compétitivité sur les marchés émergeants. Notre atelier « Améliorer sa compétitivité, accroitre son marché, comment trouver les bons partenaires en Méditerranée » est un prolongement opérationnel de cette plénière : il passera en revue les opportunités de marché, les tendances sectorielles, et donnera des clés et des outils pour identifier des partenaires de confiance à moins de deux heures de vol de Marseille pour gagner en compétitivité. Il présentera aussi le label EDILE et ses bénéfices.

Plusieurs de nos membres et partenaires, experts business et intelligence économique participent au forum :
- Tarak Cherif, notre vice-président qui est également Président du second patronat tunisien interviendra lors de la plénière de fin à 17h « les nouvelles frontières de la RSE et ses nouvelles opportunités » ,
- Ahmed ERNEZ, Président Directeur Général de BIOME SOLAR INDUSTRY
Ahmed Ernez, a été formé à Aubagne et est devenu leader du marché tunisien pour le chauffe-eau solaire qui interviendra lors de la séquence « les grands témoignages »
- Sawsan WAZZAN, Fondatrice et Dirigeante de l'entreprise Diet Center, élu de la Chambre de Commerce de Beyrouth qui interviendra dans l'atelier « Comment la mixité femmes-hommes renforcée contribue à l'évolution des modèles? Une femme qui a un poste à responsabilité, a-t-elle une manière de manager différente ? »
- Shayden BEYDOUN, Chef de Projet EDILE à la Chambre de Commerce d'Industrie et d'Agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban qui interviendra sur l'atelier "Améliorer sa compétitivité, accroitre son marché, comment trouver les bons partenaires en méditerranée ? "

News Régionales & Nationales

20/11/2018
Les Trophées RSE Provence-Alpes-Côte d'Azur sont soutenus par des partenaires régionaux engagés..
20/11/2018
Témoignages, reportages, interviews... La soirée des Trophées RSE Provence-Alpes-Côte d'Azur..
20/11/2018
Pour gagner du temps à votre arrivée, pensez à vous inscrire en ligne ICI !Un badge automatique vous sera..



Agenda du mois

Aucun événement actuellement.



NEWSLETTER : recevez toutes les infos de la RSE